Humidification des surfaces

perform IPA und perform EP

Il est souvent question de savoir si la surface à désinfecter doit être conservée dans un état humide sur l’ensemble de la durée d’action. Il s’agit aussi de savoir s'il est possible de marcher sur une surface avant la fin de la durée d’action et ce que signifie notre temps d’action annoncé pour les utilisateurs.

Les méthodes allemandes ou européennes n’ont aucune prescription uniforme en matière d’utilisation de surfaces et d’humidité réelle en scénario d’utilisation.

L’ancienne directive de la DGHM (Société allemande pour l'hygiène et la microbiologie) prescrit des durées d’action allant jusqu’à 240 min et durant cette période, aucun mouillage ultérieur de la surface n'est non plus prescrit. [1] Les surfaces ne sont mouillées qu'une fois avec un désinfectant, même dans les essais en laboratoire.

La peau doit être maintenue dans un état humide sur toute la durée d’action: cette consigne liée aux désinfectants pour les mains est connue. Les 30 secondes sont aussi nécessaires afin de répartir de façon homogène le mélange généralement à base d’alcool et d’atteindre toutes les parties de la peau.

De nombreux désinfectants de surface ont toutefois des durées d’action nettement plus longues (dans de nombreux cas, plusieurs heures). Les règles sont les suivantes: Il est important de mouiller la surface à désinfecter de façon homogène et d’atteindre tous les endroits. La surface ne doit alors en aucun cas rester humide durant toute la durée d’action. L’eau dans laquelle le concentré de désinfectant est dissous sert à mettre la substance active sur le lieu d’action, à initier des réactions chimiques et à assurer une bonne répartition du produit. Cette règle s’applique au moins aux substances actives comme les composés quaternaires d’ammonium et à d’autres substances actives transportées avec l’eau dans la solution d’emploi sur le lieu d’action. Concernant les substances très liquides comme les alcools et aussi l’acide peracétique, le fait de garder la surface humide sur la période d’action pour notamment inactiver efficacement les spores est une solution tout à fait judicieuse.

L’efficacité antimicrobienne de la plupart des substances actives se poursuit encore, même si l’humidité n’est plus visible [2]. De nombreuses substances actives apportent aussi un effet de rémanence qui entrave durablement la colonisation par les germes et peut protéger d’une nouvelle attaque de germes. D’après l’Institut Robert-Koch [3], il est alors possible de marcher à nouveau sur la surface asséchée. Ici, il s’agit toutefois de considérer que les niveaux de log sont totalement réduits seulement après la fin de la durée d’action contrôlée. En outre, il convient de prendre en compte que dans de nombreux processus de salle propre, l’être humain est la source de contamination principale. Une nouvelle pénétration de micro-organismes par l’être humain peut entraîner des dépassements de valeurs seuils non souhaités en cas de pénétration de la salle propre à un moment où le processus de destruction n’a pas été encore entièrement réalisé. Ces dépassements ne sont pas toutefois liés à une désinfection insuffisante.

Veuillez également toujours tenir compte de la compatibilité des matériaux de la surface à désinfecter avec le produit utilisé. Le temps d'action détermine la durée pendant laquelle la substance active doit rester sur la surface. Veillez donc à ne retirer la substance active de la surface qu'après la fin de cette période. Ainsi, si vous avez défini des étapes de rinçage ou un essuyage ultérieur dans vos consignes d'hygiène, celles-ci sont définies par la fin du temps d'action [4].

Peut-être faut-il attendre après la dernière couche, voire après une nuit entière, pour que vous puissiez choisir une faible concentration et accepter sans problèmes une durée d’action longue? Et, vous avez frappé à la bonne porte, même si le temps presse et qu’une durée d’action courte est nécessaire. Par exemple, avec nos concentrés à base d’acide peracétique. Sporicide en seulement 5 minutes!



[1] Desinfektionsmittelkommission der DGHM, HygMed 23, 1998
[2] Koller, W., H. Mittermayer; 1999; Hygienische Schwerpunkte bestimmter Bereiche:
[3] Exigences en matière d'hygiène lors du nettoyage et de la désinfection des surfaces. Recommandation de la Commission sur l’hygiène en milieu hospitalier et sur la prévention des infections auprès de l’Institut Robert-Koch
[4] Meyer, B.; 3/2007; Nässe erforderlich? Désinfection de surfaces non stériles: technique de la salle propre

Avis de confidentialité

Nous utilisons des outils d'analyse (par exemple des cookies) pour mesurer la fréquence de visite de notre site et la manière dont il est utilisé. Nous intégrons du contenu tiers provenant d'autres fournisseurs sur notre site (par exemple, des vidéos). Nous n'avons aucune influence sur le traitement ultérieur des données et le suivi éventuel par le fournisseur tiers.
Dans ce contexte, nous faisons également appel à des prestataires de services dans des pays tiers hors de l'UE sans niveau de protection des données adéquat, ce qui entraîne les risques suivants : Accès par les autorités sans informer la personne concernée, aucun droit de la personne concernée, aucun recours juridique, perte de contrôle.
En nous engageant, vous consentez aux processus décrits ci-dessus. Vous pouvez révoquer votre consentement avec effet pour l'avenir. Vous pouvez trouver plus d'informations dans notre Protection des Données